Communiqué de soutien du Collectif OXYGENE – mercredi 11 avril 2018

Non à l’expulsion de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes !  Oui à l'expérimentation de différents modes de gestion des terres agricoles !

Le Collectif OXYGENE dénonce les expulsions brutales qui ont lieu à Notre-Dame-des-Lande, le saccage de lieux de vie comme la ferme des Cent Noms, ainsi que l'atteinte à la liberté d'expression des journalistes auxquels on refuse d'accéder au site pour y tourner des images. Comme beaucoup d'autres citoyens et associations, nous sommes profondément choqués par la démesure des moyens employés (2500 gendarmes en tenue de combat et blindés envoyés à l'assaut des abris construits par leurs 200 occupants) et par l'acharnement absurde et irresponsable avec lequel est menée cette opération d'évacuation. Sommes-nous en guerre? L'Etat de droit se confond-il avec l' état d'urgence? Des voix s'élèvent partout et à tous les niveaux qui réclament de ne pas s'engager dans cette impasse éminemment dangereuse. Il est par contre urgent que reprennent les négociations entreprises depuis plusieurs semaines, pour pérenniser des projets agricoles y compris sous des formes nouvelles, alternatives, collectives, c'est la seule possibilité d'apaiser les tensions sur place, et la seule réponse pertinente au regard des enjeux agricoles, sociaux, et environnementaux de notre époque.

Nous exprimons notre soutien à tous les habitants de la ZAD et aux journalistes qui s'efforcent, malgré les difficultés, d'y exercer correctement leur métier.

Collectif OXYGENE